Adieu





Be Alright



J'ai longtemps cherché comment commencer cette lettre puis j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de bonne façon de dire au-revoir. Je n'ai jamais pensé qu'un jour je ferais parti de ces gens qui écrivent des lettres de suicide. En même temps je n'avais jamais pensé qu'un jour je n'aimerais plus la vie au point de vouloir la quitter. Je suis fatigué de vivre, je suis fatigué de faire semblant. On dit que la dépression touche des millions de gens, je ne pensais pas que c'était si grave. Je ne le pensais pas avant de la vivre. Je suis épuisé de cette descente aux enfers que je ressens constamment. Je pensais avoir réussi ma vie. Je pensais l'aimer mais j'avais tord. J'ai l'impression de ne plus rien avoir à attendre, je vis juste. Sans but, sans espoir. J'attends que le temps passe en espérant me sentir de nouveau heureux un jour. "Heureux un jour" ces mots me font rire, je ne me souviens pas de la dernière fois où j'ai été réellement heureux. Quand j'étais enfant peut être. Oui j'étais heureux à ce moment là puis c'est le trou noir. J'essaye de me souvenir des joies, des émotions que j'ai ressenti depuis mais je ne vois que du noir ou du vide. J'avais pleins de projets pour ma vie. J'avais des rêves comme tout le monde mais tout s'est effondré autour de moi sans que je ne m'en rende compte. Il ne me reste plus rien aujourd'hui. Je suis juste là, je vis attendant que le temps passe mais je n'attends plus rien de la vie. Seulement qu'elle passe et qu'elle se finisse. Je n'arrive pas à me projeter dans le futur, je suis effrayé à l'idée de vieillir. Je ne veux pas vieillir. Je refuse d'être un adulte. Je rêve de vivre et je vis pour rêver. Je vis dans mes rêves. Enfin vivre n'est pas réellement le mot. Je ne vis pas. Je ne sais même pas si je survis. J'attends juste que le temps passe et plus il passe plus j'ai hâte de ne plus être là. Je crois que j'attends de la mort une deuxième chance de vivre. Une chance de ne pas rater ma prochaine vie. Mais cette vie là, elle n'est pas pour moi et je suis fatigué de la subir. Rien n'a de sens pour moi dans ce monde. Je ne me sens pas aimé, je ne me sens pas entouré, j'ai l'impression de n'avoir aucune valeur. De n'être rien, un rien qui n'attend rien. Alors pourquoi rester ? Quel est le sens de tout ça ? Pourquoi subir tout ça ? Dans quel but ? Être un heureux un jour ? Je ne serais plus jamais heureux je le sais, et je n'ai plus envie de l'être. Je n'ai plus envie de l'être comme je n'ai plus envie d'attendre quelque chose qui n'arrivera jamais. Je ne veux plus connaitre de déception et je suis fatigué d'attendre que le temps passe. J'ai rêvé la vie, je ne l'ai jamais vécu et je suis fatigué d'attendre que la vie rêve de moi à son tour. La vie ne nous rêvera jamais et moi je n'ai plus la force de me battre pour qu'elle veuille de moi. Je pensais que chanter me sauverait, je pensais qu'aimer me suffirait mais je me suis trompé. Rien ne me suffit, rien n'est suffisant. Je ne sais pas ce qui est le plus dur, vivre ou lutter pour ne pas en perdre l'envie. C'est fatiguant de se battre constamment contre soit même. C'est fatiguant de chercher chaque jour une raison valable de ne pas mourir mais ce qui est plus fatiguant encore c'est de ne pas la trouver et de vivre quand même. Je suis épuisé. Je suis épuisé de faire semblant. Je suis épuisé de me mentir à moi même. Je sais que je n'ai plus envie de vivre alors pourquoi je continue ? Pour les autres ? Les autres ne vivent pas pour moi alors pourquoi moi je devrais le faire pour eux ? Si ils ne comprennent pas mon envie de mourir ils sont égoïstes. Je ne leur demande rien, seulement de me laisser partir. Ce n'est pas eux qui subissent cette souffrance chaque jour. Ils n'ont pas le droit de me demander de rester seulement parce qu'ils ne veulent pas me perdre. En écrivant ces mots je comprends maintenant la différence entre un suicide et une tentative de suicide. Beaucoup ne veulent pas mourir, seulement être aidés. Pas moi. Je veux réellement mourir et c'est pour ça que personne ne le sait parce que si ils le savaient ils tenteraient de m'aider. Je ne veux pas de leur aide. Je veux seulement devenir un souvenir pour eux et ne plus avoir mal. Au fond je ne sais pas si c'est moi qui rejette la vie et si c'est la vie qui me rejette mais je sais juste que je ne veux plus d'elle. J'ignore pourquoi je ressens le besoin d'écrire tout ça avant de partir. J'espère que personne ne lira ou peut être que si finalement. J'espère qu'ils liront et qu'ils comprendront pourquoi j'ai fait ça. J'avais presque oublié que j'écrivais une lettre adieu et non pas un passage de mon journal intime. Je crois que c'est le moment où je suis censé dire au-revoir aux personnes que j'aime mais je n'ai pas envie de leur dire au-revoir. J'aurais aimé ne leur avoir jamais dit bonjour un jour. J'espère qu'ils ne pleureront pas trop comme moi je ne pleure jamais les personnes qui se suicident. Je les envie. Je ne veux pas pleurer des personnes qui ont réussi à quitter la vie en le voulant. "Il était tellement heureux." Je me rappelle encore ces mots tellement ils m'ont marqué, il y a un an quand un autre chanteur s'est suicidé c'est ce que les gens qui m'entouraient ont dit. Comment peuvent t-ils savoir qu'il était heureux ? Est-ce-qu'il suffit de sourire pour que les gens pensent qu'on est heureux ? Qu'est-ce-qu'ils diront de moi quand je serais parti ? Je souris tout le temps. Un sourire ne reflète pas forcément le bonheur. Pourquoi les gens ne l'ont pas compris avec les larmes ? Les larmes ne représentent pas uniquement que la tristesse. Il y a les larmes de joie, de fierté, d'émotion alors pourquoi se laissent t-ils si simplement berner par des sourires ? Peut être parce que c'est plus facile plus eux d'ignorer la tristesse. De la fuir. Je ne peux pas leur en vouloir, si j'avais le pouvoir de me fuir je le ferais. Je partirais le plus loin possible de moi même mais c'est impossible. La seule chose que je peux faire pour me fuir c'est de partir entièrement. Je crois que je n'ai plus envie d'écrire, je n'ai plus envie de dire tout ce qu'il se passe dans ma tête, je vais seulement partir. Maintenant. J'aimerais terminer cette lettre en disant que je suis désolé mais ce n'est pas vrai. Je ne suis pas désolé de ce que je vais faire, je suis seulement désolé de la peine que je vais causer à ma famille, à mes proches, aux gens qui m'aiment, aux fans. Ne me pleurez pas car tout ira bien pour moi maintenant. Je ne sais pas qui lira cette lettre en premier, mais peu importe je voulais juste vous dire que ce n'était pas de votre faute, que vous n'y êtes pour rien. C'est juste moi, moi et la vie à qui j'ai besoin de dire adieu.


Harry Styles.




Son sourire a sauvé des millions de vies, mais rien n'était suffisant pour sauver la sienne.



Fin.
Publié le 18/10/2014#commentCommenter